Facebook INTERNATIONAL TRAPPIST ASSOCIATION
Login: Pass:

Abbayes | Rochefort (B)

Abbaye Notre-Dame de Saint-Remy
B-5580 Rochefort
tel. +32 (0)84 22 01 40 ~ fax +32 (0)84 22 10 75
www.trappistes-rochefort.com

 

L'Abbaye Notre-Dame de Saint-Remy,  à Rochefort, a été fondée en 1230. Elle appartient à l'Ordre Cistercien de la Stricte Observance, dénommé trappiste en raison de ses liens historiques avec l'Abbaye de la Trappe, en France, et du rôle de celle-ci dans la réforme de l'Ordre Cistercien au 17e  siècle. Au cours de son histoire, l'Abbaye a été plusieurs fois dévastée mais, fidèle au blason de Dom Philippe Lefèvre "Curvata, resurgo" (Courbée, je me redresse), elle a toujours trouvé la force de se redresser.

Située dans une large vallée au pied d'une colline boisée qui la sépare de Rochefort, l'Abbaye est une véritable oasis de paix. Elle impressionne par l'ambiance recueillie, que favorisent ses bâtiments de différentes époques et son environnement naturel. Elle a gardé, comme peu d'anciens monastères, son cadre, son esprit et son atmosphère qui ravissent de nos jours, comme ils le faisaient jadis.  Des travaux de restauration ont été récemment menés dans le but de restituer l'austère simplicité propre à l'esprit de Cîteaux et de saint Bernard. L'église abbatiale en est une belle illustration.

Pour préserver le climat de solitude indispensable à la vie contemplative, la visite de l'Abbaye n'est pas autorisée. Mais l'église reste largement accessible aux personnes qui désirent s'y recueillir.

Vivant de son travail et puisant en lui la possibilité de soulager de nombreux besoins sociaux, la communauté monastique de Saint-Remy a choisi d'insérer son activité économique dans le créneau agroalimentaire. C'est ainsi qu'elle confectionne, depuis des siècles, une bière trappiste devenue très réputée. La production est volontairement limitée. Ce breuvage de haute qualité demande à être dégusté avec sagesse et sobriété: il est alors en mesure de favoriser partage et amitié.

La brasserie représente la source principale des revenus (on brasse à Saint-Remy depuis le 16e siècle!). Modernisées en 1952, les installations permettent de produire une bière de fermentation haute. Une équipe de laïcs compétents participe efficacement avec les moines à la production. On reste dans des limites de production fixées d’après les vrais besoins plutôt que selon la loi du marché. La Communauté dispose ainsi d’une stabilité économique qui lui permet d’assurer son rôle spirituel tout en se préservant des avatars de l’économie.