Facebook INTERNATIONAL TRAPPIST ASSOCIATION
Login: Pass:

Abbayes | Westvleteren (B)

Abdij Sint-Sixtus
Donkerstraat 12

B-8640 Westvleteren

www.sintsixtus.be

 

L'Abbaye de Saint-Sixte n'est pas une construction imposante. Les visiteurs et les promeneurs seront plutôt frappés par la simplicité et le calme qu'exhalent les bâtiments sobres.

Ici, rien de clinquant ou de touristique... seulement un sentiment d'harmonie intemporelle régnant entre l'abbaye et le paysage magnifique du Westhoek. L'histoire de l'abbaye commence avec Jean Baptiste Victoor, qui vivait en ermite à cet endroit. En 1831, il accueillit trois moines du Mont des Cats, une fondation de Notre-Dame du Gard. L'un d'entre eux, Dom François-Marie, fonda le monastère en 1831.

Quarante années plus tard exactement, Saint-Sixte reçut le titre d'abbaye. C'est ainsi que débuta son histoire, dans cette région isolée et abandonnée, où le silence était le seul témoin d'une vie de prière et de travail. Les bâtiments, bâtis au cours des années, traduisent l'essor de l'abbaye. Un nouveau cloître, une petite église, une porte permettant une meilleure isolation, mais aussi une ferme, une brasserie, une forge, un moulin et un magasin de menuiserie apparaissent dans les annales. " Ora et Labora " : les murs racontent l'histoire de la vie des trappistes.

La brasserie

La brasserie apparaît pour la première fois dans le livre des comptes le 15 juin 1838 : 919 francs furent dépensés " pour une ancienne brasserie ". On suppose que cette acquisition a été effectuée notamment sous l'influence de Westmalle, avec laquelle Westvleteren constitua, dès 1836, une congrégation belge séparée.

En mai 1839, Saint-Sixte obtint la licence de brasserie. Le livre des comptes fait alors mention d'une dépense de 25,45 francs, pour l'acquisition du premier brassin. Au fil des années, la brasserie fut rénovée à cinq reprises. La dernière installation date seulement de 1990. La brasserie combine avec succès tradition et technologie moderne. Une garantie pour un produit fini de qualité.

Les trappistes font partie de l'ordre des Cisterciens. Leur mode de vie est entièrement consacré à Dieu, ce qui s'exprime notamment dans l'harmonie, la solitude, le silence, la prière et... le travail des frères.

Au sein de cette tradition, le travail manuel jouit d'une attention particulière : les revenus qu'il engendre servent à subvenir aux besoins de la communauté et à aider les autres. On y voit également un signe de solidarité, tous travaillant pour obtenir de quoi vivre. On y brasse donc pour vivre, au lieu de vivre pour brasser. C'est pourquoi la Trappist Westvleteren est produite seulement en quantités limitées.

L'abbaye et la brasserie ne peuvent être visitées. Mais les personnes intéressées peuvent s'adresser au " Claustrum ", l'espace d'information situé dans le centre de rencontre " In de Vrede ", juste en face de l'abbaye. Vous pourrez vous y familiariser avec la communauté, et découvrir de façon plus détaillée l'histoire de la brasserie et le processus de brassage. Et pour déguster la bière trappiste, rendez-vous au café du centre de rencontre.